L’intégration, un objectif central pour la France et l’Allemagne

21 juil. 2017

Le 13 juillet, Nathalie Loiseau, ministre française chargée des Affaires européennes, Michael Roth, ministre adjoint allemand aux Affaires européennes, aux côtés de Gérard Collomb et Thomas de Maizière, ministres de l’Intérieur, ont officiellement lancé les travaux du conseil franco-allemand de l’intégration dont ils sont les co-présidents.

Lors de cette réunion à Paris, les quatre ministres ont affirmé leur volonté d’intensifier les échanges entre la France et l’Allemagne sur les questions liées à l’intégration et évoqué les moyens de renforcer la cohésion sociale dans les deux pays.

Ils ont convenu de veiller à un échange accru de bonnes pratiques dans l’apprentissage de la langue ainsi que la transmission des valeurs démocratiques et des normes sociales. La première assemblée plénière de ce nouvel organisme aura lieu en octobre prochain à Berlin.

À l’issue de cette rencontre, le ministre adjoint aux Affaires européennes Michael Roth a déclaré :

  • « Pour nos deux pays, et pour toute l’Europe, l’intégration est l’un des défis majeurs pour notre avenir. Pour réussir à promouvoir nos valeurs dans des sociétés plurielles et ouvertes, l’intégration de tous les pans de la société est essentielle.

    Il s’agit ici de solidarité, d’une coexistence dans un respect mutuel, de tolérance, d’égalité des chances et d’éducation. La France et l’Allemagne peuvent ici tirer les leçons de leur expérience et de leur histoire et en faire profiter l’Europe. Venus d’horizons divers, les membres du Conseil que nous avons nommés aujourd’hui et qui sont issus du monde économique, d’organisations caritatives, des länder et des communes, d’associations de réfugiés ou de think tanks, apporteront une précieuse contribution au travail de cette nouvelle institution franco-allemande. »

Informations complémentaires

Nathalie Loiseau et Michael Roth ont ensuite visité ensemble un projet de démocratisation culturelle mené par la Philharmonie de Paris. Depuis 2010, le dispositif  DEMOS favorise l’intégration de jeunes de quartiers défavorisés grâce à des cours et à la pratique de musique en orchestre. Les deux secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande ont été reçus par Laurent Bayle, directeur général de la Philharmonie, et ont rencontré deux jeunes musiciens de ce projet.

 

Créer des perspectives pour la jeunesse au Sahel

Signature de l’Alliance pour le Sahel en présence de la chancelière Merkel et du président Macron (à l’arrière-plan) © Ministère fédéral des Affaires étrangères Agrandir l'image (© Ministère fédéral des Affaires étrangères) Au terme de cette journée qui avait également vu la tenue de la session plénière du conseil des ministres franco-allemand, Michael Roth, en tant que ministre fédéral adjoint aux Affaires européennes, Federica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, et Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, ont signé une « Alliance pour le Sahel ».

L’objectif de cette alliance est de créer des emplois dans le Sahel, en particulier pour les jeunes, grâce à des offres de formation professionnelle et des investissements dans l’agriculture et les infrastructures. Elle vise également à aider la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad dans leur lutte contre la corruption.

 

Pour en savoir plus :

Déclaration à l’issue de la réunion de lancement du Conseil franco-allemand de l’intégration le 13 juillet 2017

Une Alliance pour le Sahel : proposition de la France, de l’Allemagne et de l’Union européenne

Situation au 13/07/2017

 

Source : Ministère fédéral des Affaires étrangères
Traduction : CIDAL

© Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’intégration, un objectif central pour la France et l’Allemagne

Nathalie Loiseau, Michael Roth et les ministres de l’Intérieur Gérard Collomb et Thomas de Maizière (de gauche à droite)  © Ministère fédéral des Affaires étrangères

Interview de Nathalie Loiseau et de Michael Roth durant le CMFA