Le baccalauréat franco-allemand : un double diplôme

Trois « lycées franco-allemands », créés par l’Accord intergouvernemental du 10 février 1972, préparent au baccalauréat franco-allemand :

Ces lycées franco-allemands réunissent chacun des élèves français et des élèves allemands, de la classe de sixième (5. Klasse) à la Terminale (12./13. Klasse). Ils ont une vocation binationale et biculturelle permettant ainsi la rencontre de jeunes Allemands et Français et de deux systèmes éducatifs. Ces établissements préparent leurs élèves de manière approfondie aux exigences d’une Europe intégrée.

Si une partie des élèves sont, à leur entrée dans l’établissement, bilingues ou proches du bilinguisme, les autres acquièrent cette compétence linguistique grâce à :

  • un enseignement renforcé de la langue du partenaire ;
  • l’enseignement de disciplines non linguistiques dans la langue du partenaire,
  • l’ouverture progressive aux cours intégrés et communs aux élèves des deux langues. Dans ces cours intégrés, l’enseignement est dispensé soit dans la langue du partenaire, soit dans les deux langues selon des proportions variables ;
  • la présence et la coopération de professeurs allemands et de professeurs français ;
  • l’organisation d’activités périscolaires communes aux élèves et renforçant la dimension biculturelle de l’établissement.

Au lycée, les trois séries générales du baccalauréat (L, ES, S) sont représentées.

Le baccalauréat franco-allemand repose sur des programmes, une organisation et des modalités d’évaluation spécifiques. Il confère tous les droits attachés au baccalauréat français et à l’Abitur allemand.

La commission franco-allemande des experts pour l’enseignement général assure le suivi de ce dispositif binational.

Le baccalauréat franco-allemand

Rubrique "Enseignement secondaire - Les diplômes franco-allemands - Le baccalauréat franco-allemand" © colourbox