Vernissage de l'exposition "Monte Sole" au Struthof en hommage aux victimes et héros de la Déportation

Vernissage de l'exposition Monte Sole au Struthof Agrandir l'image Johann Rosenboom et Frédérique Neau-Dufour (© Dernières Nouvelles d'Alsace)

Le dimanche 30 avril 2017, dans le cadre de la Journée Nationale des victimes et héros de la Déportation pendant la Seconde Guerre mondiale, le Centre européen du résistant déporté du Struthof (CERD) situé à Natzwiller a organisé, dans la dignité, une cérémonie à l’emplacement de l’ancien camp de concentration.

Cette cérémonie fut suivie du vernissage de l’exposition « Monte Sole » en hommage aux 800 civils italiens, hommes, femmes et enfants qui furent victimes des nazis à l’automne 1944 dans les provinces de Monzuno, Marzabotto et Grizzana. Depuis plusieurs décennies, l’artiste-peintre allemand Johann Rosenboom, qui entretient une relation particulièrement étroite avec l’Italie et fut même nommé citoyen d’honneur en Italie pour avoir contribué à promouvoir le dialogue entre sa patrie d’adoption, l’Italie, et son pays d’origine, s’est impliqué de manière significative dans cette exposition. Par son discours, le Consul Général Gerhard Küntzle a donné aux visiteurs un aperçu de la vie et l’œuvre de Rosenboom et a incité, aujourd’hui encore, à s’opposer à la haine, la xénophobie et l’antisémitisme.

L’exposition véhicule auprès des visiteurs les empreintes de la mort dans notre monde d’aujourd’hui. Elle nous rappelle à quel point il est nécessaire que de tels crimes ne tombent pas dans l’oubli afin d’éviter que l’histoire ne se répète.

Vous trouverez de plus amples informations sur Johann Rosenboom et ses œuvres en suivant ce lien.